le patriotisme aux USA

Le nombre impressionnant de drapeaux américains dans les rues des différentes villes frappe tous les visiteurs arrivant pour la première fois aux USA .

Les Américains ont, comme les Russes, un orgueil national qui va au delà de toute expression. Ils ne peuvent, comme le peuple russe, parler de leurs vieilles traditions; ils n’ont pas comme lui des monuments anciens d’un caractère vénérable, et des monuments nouveaux d’ un aspect grandiose.

Ils n’ont pas non plus cette littérature si naïve dans ses chants populaires, si originale dans les compositions de Pouschkin et de Gogol. Mais peu leur importe ce qui existe en d’autres contrées. Ils ont le bonheur de croire que les autres nations leur sont fort inférieures, et tout ce que l’usage perpétuel des chiffres leur a laissé d’imagination est agréablement employé à élever l’aérien édifice de leur gloire. Pour eux, le moindre succès est un événement dont le monde entier doit être occupé. Une bataille où ils ont pris un drapeau et tué quelques innocents est un autre Marengo. Le nom de leur général Powell doit être transmis à la postérité avec le même éclat que celui des Alexandre, des César, et chacun de leurs soldats qui a pris part à la guerre du Vietnam est un petit Napoléon. Quand ils se mettent à parler de leur pays et de ses progrès, la langue usuelle est trop faible pour leur enthousiasme. Ils sont obligés de chercher des adjectifs extraordinaires, des termes que les savants n’ont jamais admis dans leurs dictionnaires. Malgré des bévues historiques comme la guerre en Irak, les Américains  restent fiers.

Ce patriotisme reste pour moi un mystère. Je n’ai vu une tel degré de patriotisme nulle part ailleurs.

Tags: , ,


You can follow any responses to this entry through You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

AddThis Social Bookmark Button

Leave a Reply