La Fabrication Du Ciment

Entreprise

La construction connaît un essor considérable depuis que la technologie introduisit le ciment dans les matériaux de construction. Cette matière en poudre devient un corps très solide lorsqu’elle est mélangée avec de l’eau. C’est cette solidité qui donne la force au bâtiment. De nos jours, ce produit fait partie des matériaux incontournables en matière de construction. L’observation du mode de sa fabrication montre qu’il s’agit d’une longue procédure technique qui associe des dépenses énormes et des conséquences lourdes sur la nature qui nous entoure.

Les moyens techniques utilisés pour la fabrication de ces poudres commencent au niveau de la carrière. Car il faut des engins lourds et parfois même des dynamites pour extraire le calcaire ou tout autre type d’argile permettant la fabrication. Cette matière première qui sert à la fabrication de ce produit peut être rajouté soit par l’alumine, soit par la silice ou encore par l’oxyde de fer. Le mélange de ces matériaux se fait dans un silo par la technique de l’homogénéisation. Le résultat est donc  optimal en termes de mélange grâce à des compresses qui existe dans le silo. En effet, durant la procédure du mélange, la matière est soumise à une température qui peut être supérieure à deux milles degrés Celsius. Ce qui prouve que même une roche en calcaire se fondra. Ensuite, le système de rotation du tube ou du silo dans lequel les produits sont introduits permet d’unifier toutes les composantes qui s’y trouvent. La température élevée n’a pour rôle que de décomposer et d’unifier les matériaux, il faudrait ensuite employer des techniques permettant au refroidissement de la matière. Il est certes évident que c’est le refroidissement qui permettra d’obtenir la poudre sollicitée. De plus, c’est à l’état refroidit que l’utilisation doit se faire.  Pour renforcer la capacité du ciment durant la fabrication, certains matériaux peuvent aussi être imbriqués dans la poudre au moment du broyage, il peut s’agir encore de la cendre extraite à partir des matériaux électriques, des pouzzolanes naturelles ou artificielles et des résidus extraits des matériaux de la sidérurgie. L’usage de tous ces moyens techniques montre que la fabrication demande le déploiement de moyens financiers très importants.

Sur le plan de finance, la fabrication du ciment doit être lourdement budgétisée.   L’espace où l’usine sera implantée doit être assez grand pour contenir toutes les infrastructures nécessaires. L’achat du terrain n’est pas du tout une chose à prendre à la légère, il faut vraiment investir. Les infrastructures mêmes sont très chères et surtout lorsqu’elles sont de bonne qualité. De nos jours, la technologie ne cesse de fournir sur le marché des appareils et des engins qui sont à la pointe et au rythme du développement de l’homme moderne. Ainsi, en matière financière le niveau d’investissement dépendra du niveau de tonnage par an que l’industrie voudra offrir aux constructeurs. Dans tous les cas, le commerce de ce produit est loin de tomber en crise à cause de la volonté incessante des hommes à construire des nouveaux immeubles ou encore à modifier ceux qui existent déjà. L’humanité ne doit pas seulement se soucier du problème de son logement en dépensant des sommes énormes et des moyens techniques considérables pour son évolution, elle doit également se retourner vers les conséquences environnementales de ces actes.

Il n’y a aucun doute que la fabrication du ciment comporte des dommages considérables et qui sont par ailleurs irréversibles sur l’environnement. Dans la décomposition des matières premières, l’on observe l’évacuation du fluor et des gaz différents qui peuvent intoxiquer les animaux. L’industrie en elle-même produit un taux élevé du gaz carbonique provoquant ainsi la destruction rapide de la couche d’ozone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *